Menu

La montre française et ComtéSavoie 1947

70 ans d’histoire

En 1947, suite à leur retour d’Annemasse en Haute-Savoie où ils avaient travaillé dans une société horlogère, les fils de Victor Curtit et de Marie Mercier fondent une entreprise de fabrication de montres. Ils s’installent dans le Haut Doubs à Charquemont, leur village natal, situé dans le Pays Horloger, un des berceaux de l’horlogerie française. La marque phare de la fabrique est alors Mogador.

Des montres françaises plusieurs fois primées

Très vite les montres Comté-Savoie rencontrent le succès et dès 1950, plus de la moitié de la production est exportée. Souhaitant préserver le caractère familial de leur entreprise, les fondateurs décident de ne pas augmenter leur production et se consacrent, aidés de leurs enfants,  à la création de montres de très bonne qualité. Ce souci de la qualité vaut d'ailleurs à Comté-Savoie d'être primée à plusieurs reprises par le CETHEOR (Centre Technique de l’industrie Horlogère) de Besançon.

En 1987, suite à l’arrivée de la montre à quartz et au départ à la retraite des dirigeants, c’est un des fils qui poursuit l’activité horlogère et se spécialise alors dans le service après-vente, la réparation et la restauration de montres en tout genre.

La renaissance d'une marque de montres françaises

L’année 2016 sera marquée par le retour de la fabrication des montres françaises Comté-Savoie qui devient ComtéSavoie 1947 en hommage à l'histoire familiale. A la tête de l'entreprise, l'un des petit-fils d'un des fondateurs et horloger depuis plus de 20 années, développe la marque « Bouchonnet».